ANGERS COEUR D'AFRIQUE : site officiel du club de foot de Angers - footeo

Fin de serie

14 avril 2014 - 12:49

Il fallait que cela arrive un jour, on a souhaité et fait en sorte que cela arrive le plus tard possible. Cela avait commencé comme d'habitude par une domination dans le jeu et la possession mais se procurer de vraies occassions. Il faut dire que Briollay avait décidé de tout miser sur ce qu'ils savent faire de mieux: le combat physique. Il était d'une intensité terrible, les tacles plus que musclés se succedaient, la tension montait et l'arbitre avait de plus en plus de mal à contenir les forces en présence, il était complètement dépassé.

L'équipe de départ avait pourtant du répondant, la défense était quasi inchangée avec Bouba, Nono et Dynamo à l'exception de Victor qui remplaçait Boss placé en attaque couloir droit. Abro reculait d'un cran pour jouer en milieu relayeur en l'absence de Léo. Eddy en sentinelle devant la défense, Lavézzi à gauche, Guelin en soutien de Cyrille. Elton diminué et Pierrot prenaient place sur le banc.

Coup dur

Dans un match ou les chocs  et les tacles violents pleuvaient, il n'a pas fallu attendre longtemps pour que les pompiers ne viennent intervenir. En effet, Boss sortait sur blessure à la suite d'un choc pour le moins violent, très violent: Verdict 3 points de souture sur la lèvre inférieure, une fracture du nez et une saison terminée. Je préfère perdre un match que voir un des notre dans cet état là, surtout que l'auteur de cet attentat n'a écopé d'aucun carton, ni même un simple avertissement verbale.

Pour continuer, Elton remplaçait Boss, et rien ne changeait vraiment. On dominait toujours mais sans trouver la faille. Elton profitait d'une déviation de Cyrille pour partir seul au but avant d'être arrêté illégalement par une manche au coup. Il y avait coup franc mais toujours sans carton alors que le fautif était en position de dernier défenseur. Lavézzi se chargeait du coup franc et comme rarement, il tirait sur le poteau alors que le gardien adverse était battu. Puis c'est Guelin qui profitait d'une belle action collective et voyait sa frappe admirablement détournée par le gardien de Briollay. On avait peut être laissé passer notre chance, car juste avant la mi-temps Briollay ouvrait le score sur un coup franc plus que discutable à l'entrée de la surface.

On revenait de la pause avec un handicap d'un but, rien de bien méchant mais compte tenu de la physionomie du match, cela semblait plus difficile que d'habitude. Il s'en est suivi une mi-temps hachée par des coups de sifflet consécutifs aux fautes à répétition des deux équipes. Pendant qu'on voulait revenir à tout prix, on s'exposait aux cotres  et au risque de prendre un deuxième but qui sonnerait la fin de nos espoirs de retour.

Comme on le redoutait, c'est sur une ultime accélération que l'attaquant de Briollay prenait de vitesse la défense avant de battre notre gardien d'un ballon placé au ras du poteau. On jouait alors les arrêts de jeu et il fallait se mettre à l'évidence que c'était la fin de notre belle serie de 22 matchs sans défaite, la meilleure attaque du championnat calait pour la première fois. On reste premier avec deux point d'avance et la certitude d'une montée en division superieure.

Tchitche NMY pour A. Coeur d'Afrique

Commentaires

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 3 Dirigeants
  • 1 Arbitre
  • 9 Joueurs
  • 4 Supporters
+